livres
 
 
Chiens de la nuit 
(Night Dogs- 1996)

Kent Anderson
Livre de Poche - No 17099 - 1999
 
 

Ce long roman de Kent Anderson est en fait la chronique d'un policier, Hanson, chargé en 1975 de patrouiller les rues d'un quartier  minable de Portland (Orégon) avec son coéquipier Dana.
Depuis plusieurs années Hanson a enterré son passé récent, son passage durant la guerre dans les Forces Spéciales de l'armée qui étaient utilisées pour les missions extrêmement dangereuses et sanguinaires au Vietnam et au Laos. Mais de fait, ce passé ne le lâche pas et devant la violence urbaine de cette grande ville des USA il sent renaître ses instincts de survivant et de dompteur de la mort. Il sait au fond de lui-même qu'il ne peut survivre  que comme participant à  la destruction, mais aussi  comme témoin de l'horreur et de la violence, dont il est entouré. Et qu'il recherche. 
La mort des autres reste sa seule preuve d'appartenance à la vie...

Il refuse de s'insérer dans le clivage social et moral de ses contemporains, et ne peut éprouver une sympathie quelconque que pour les vrais survivants qui l'entourent, et qu'il respecte, qu'ils soient clochards, flics ou petits truands.
Il ne sait pas vraiment pourquoi il recueille le vieux chien aveugle et boiteux qui appartenait à Mr Thorgaard, ce technicien en chaudières   mort dans sa maison, âgé et abandonné de tous, et qui ne sera découvert que plusieurs jours après son décès, au milieu des restes d'une vie active et ordonnée. Comme le fils de Mr Thorgaard veut tout mettre au rebut, Hanson emporte un livre qu'il avait repéré dans la bibliothèque du défunt, un ancien ouvrage relié et de présentation soignée: La Vapeur.

Rescapé des cercles de l'enfer, Hanson ne sait plus quel sens donner à sa vie et se sert de son métier de flic pour instiller dans la rue un semblant d'ordre et de justice immédiate. Mais encore une fois, il ne peut le faire que via la violence et la destruction, ne faisant ainsi qu'ajouter à la perception nihiliste qu'il a de ce monde dévasté et sans but, créé par une humanité plus proche de la démence que de la raison.

Sans oublier les chiens... Ces chiens qui sont présents tout au long  du récit, victimes de ce qu'en font les hommes qui les dressent à tuer, les torturent, les affament, les abandonnent, les tuent sans raisons. Chiens qui deviennent petit à petit le reflet même de l'humanité, sa caricature à vif, les témoins sanglants et moribonds du désespoir...

Le vieux chien que Hanson a recueilli, et qu'il baptisera Truman, ce livre consacré aux chaudières et à la production de vapeur, resteront tout au long du récit les seuls vrais points d'attache de Hanson avec la vie. 
Le livre technique, avec ses règles à effets précis, deviendra un modèle symbolique d'ordre,  ordre qu'il recherche vainement autour de lui dans un monde où les règlements officiels ne produisent que chaos, monstruosités et morts violentes....

Hanson, personnage solitaire et complexe,  témoin autant que participant,  n'a même pas pu se réfugier dans la folie,  mais ne cherche pas de faux prétextes à son terrible passé. Il constate l'horreur et l'absence d'humanité  qui partout aboutissent à la même négation de la vie,  à sa destruction, le tout orchestré par l'homme lui-même. 
Il n'est pas sorti  indemne de son voyage au coeur des ténèbres et sait qu'il le prolonge par son errance de flic des rues.

Roman puissant dans lequel Kent Anderson a évité le prêchi-prêcha, les jugements faussement moraux , et dans lequel il recompose par la mosaïque des événements survenant autour de Hanson un portait de notre monde moderne que beaucoup ne veulent voir, monde dont la plupart veulent ignorer qu'il est le produit de la vraie nature de l'humain... 

A lire d'urgence.



Très bonne traduction de Jean Esch (qui a d'ailleurs recu un prix pour celle-ci). 
Mais pourquoi faut-il que, même ici, les appellations des armes subissent l'éternel massacre imposé par les traductions? Détail? Oui, mais gênant!

(c) Copyright 2000 E.Borgers

 


 
 
 
 
 
 

Chiens de la nuit- Couverture
 
 






























































Listes livres
 
 
 

 


 
 
Les guenons 
 

Bruce Mayence
Métailié Noir - No 8 - 1999
 
 

Papa Luc a un intéressant petit commerce: il facilite le mariage de filles de couleur du tiers monde avec des maris potentiels, choisis de préférence dans les couches sociales des Belges à revenus tout à fait moyen.
Installé à Ostende, il tient à sa disposition un mini-parc de "guenons", comme il appelle ces filles, soit qu'elles sont difficiles à placer ou soit qu'il y trouve un intérêt personnel. Strictement érotique...
Que ce soient les "clients" ou  Papa Luc , tous recherchent ces filles pour leur soumission et pouvoir ainsi mieux assouvir leurs fantasmes sexuels. Mais il arrive que cela dérape, car même Papa Luc peut avoir des faiblesses, et lorsqu'une guenon est d'une certaine intelligence..  tout basculera très vite.

Dans ce court récit noir à plusieurs voix en forme de fugue, Bruce Mayence décrit crûment les actes sexuels de ses personnages. Car c'est bien de sexe et d'argent qu'il s'agit, et on est loin du courrier du coeur. 
Argent et sexe sont par ailleurs le  plus  souvent les vrais moteurs de la triste réalité de tous les jours, lorsqu'il s'agit  d'importation de filles qu'on veut soumises et à qui on a promis monts et merveilles - et qu'on "tient" par l'absence de permis de séjour en bonne règle.

Récit brutal, dense et dont la seconde moitié est digne d'un Jim Thompson par sa férocité et son humour noir sous-jacent.
A lire!



Voir aussi l'interview de Bruce Mayence dans nos pages

(c) Copyright 2000 E.Borgers
 


 
 
 
 
 
 

Les guenons- couverture
 
 
















Listes livres
 
 
 

 


 
 

                                                                                                                                                        Autres livres >> 
 


Mise à jour: 28 décembre 2000
 
 
  1