livres
 
 
Le Lessiveur  


Franz-Olivier Giesbert 
J'ai Lu Policier n° 9222 - Flammarion - 2010
Flammarion avait fait paraîtr le roman inédit en 2009

Après avoir examiné  L’Immortel de pastichante mémoire, roman signé par F-O Giesbert, ce même auteur qui se pique généralement de littérature (la vraie, la sérieuse), je me devais de visiter ce qu’on nous présente comme le tome II des aventures du miraculé marseillais (le truand, pas Gisbert).
Cette fois-ci, aux prises avec un tueur en série particulièrement sanguinaire et bestial, la commissaire Marie Sastre, déjà présente dans le roman précédant, aura toutes les difficultés du monde à trouver des points communs entre les victimes, et encore plus difficile à trouver des indices laissés par le ou les meurtriers sur la scène des crimes : tout est soigneusement récuré, lessivé et remis en état par le tueur.
Si rien ne lie ces meurtres, il semble cependant que chacun de ces crimes pourrait avoir la vengeance pour motif.  Quand certaines victimes seront indirectement liées à des règlements de comptes du milieu marseillais, la commissaire va bénéficier de l’aide de Charly, l’Immortel, afin de pouvoir recueillir vite des indices et disculper certaines branches de la maffia locale : les truands, c’est son truc à Charly. Il en vient. Un vrai libero lâché dans un jeu de quille… Mais ça continue à se faire assassiner et à se faire saigner au couteau dans tous les coins de Marseille. Au désespoir de la jolie commissaire.

A partir d’éléments qui auraient pu faire un bon roman noir, charriant même une pointe d’originalité, l’auteur n’a pu éviter de tomber dans tous les travers que j’avais évoqués à propos du premier volume (voir les commentaires sur  L’Immortel dans Polar Noir)- à l’exception de l’argot et dialecte locaux  dont ici il n’abuse point (dans tous les sens du terme). Sa marque…
S’il est intéressant de vivre certains des meurtres en même temps que l’assassin, l’auteur  maintenant par ce genre de construction un intérêt pour le récit, tout tourne au ridicule dans le dernier tiers du roman, avec une fin grandguignolesque sonnant faux et le personnage de la commissaire Sastre qui a sombré dans l’invraisemblance la plus totale… avec des réactions de midinette face à un questionnaire sado-maso publié dans Elle.
Et qu’on ne nous fasse pas le coup de l’humour décalé : y a pas d’humour dans ce roman, et les seuls moments où Giesbert s’y essaye (dans ce qu’il croit être de l’ironie face à son propre récit) cela tombe toujours à plat, en contretemps, allant jusqu’à détruire involontairement l’horreur que certaines scènes semblent vouloir inspirer.
Et pourtant, de manière générale, l’écriture est assez soignée, plus que dans les serial-thrillers de la même eau ; trop même et souvent hors de propos, comme si l’auteur aimait se regarder écrire. Regarde m’man : sans adverbe ! Regarde Arlette : avec une métaphore  qui tourne à la périphrase…
De Le Lessiveur il reste que le roman  constitue une lecture possible, à emporter lors de vos prochaines aventures ferroviaires ou aériennes ; le format est pratique et, comme souvent chez "J’ai Lu", la mise en page est soignée et la typo agréable. De plus, l’invraisemblance du roman ne vous paraîtra pas trop lourde face à l’invraisemblance totale des voyages désorganisés dans lesquels vous êtes obligés de vous lancer de nos jours.

 
EB (mai 2010)

(c) Copyright 2010 E.Borgers 

Retour vers sommaire PN    >>>



 
 
 
 
 
 
 
 

Frznz-Olivier Giesbert  -   Le Lessiveur
 
 























Listes livres
 
 
 

 


 
 
 
 
La baleine scandaleuse  
 
(The Whale Story - 1964) 

John  Trinian
Série Noire n° 919 - Gallimard - 1965 

Une énorme baleine s’échoue sur une des plages de Los Angeles. Elle n’est pas morte et par ce début de journée ensoleillée de Californie, elle finira par attirer l’attention. L’attention de gens fort différents qui, sur la plage, formeront un récit choral autour de l’animal au destin incertain.
Tous les sentiments s’y expriment : de la compassion réelle pour la survie de cette baleine, à la curiosité indifférente, en passant par l’agacement. Y sont mêlés : le désir de mort de certains, la fuite des responsabilités chez d’autres et le surréalisme d’un événement hors de contrôle. On y retrouve même une pointe d’amour qui risque de passer inaperçue devant la bêtise de certains intervenants ou  l’opportunisme d’autres… et toujours ce désir de mort qui progresse.

Récit assez court, simple et prenant, ce roman de John Trinian exerce un attrait immédiat auquel le style d’écriture de son auteur participe en plein, un style  fait de behaviourisme corrigé par un ton narquois qui perce ici et là, allié à la justesse de l’observation de ses personnages qu’il fait défiler. Unité de temps, de lieu et d’action  pour débusquer le tragique sur une plage ensoleillée…
Symbolique et existentiel, La baleine scandaleuse est un de ces « moutons blancs », textes atypiques et en bordure du roman noir, injectés volontairement par Marcel Duhamel dans sa célèbre série -alors à son apogée - pour leurs qualités littéraires.  
Notre  revisite de ce roman nous a pleinement prouvé qu’il a résisté à l’âge : un petit classique de la Série !

EB  (mai 2010)  

(c) Copyright 2010 E.Borgers 

Retour vers sommaire PN    >>>


 


 
 
 
 
 
 
 
 
 

John Trinian - La baleine scandaleuse
 
 









Listes livres
 
 
 

 


 
 
 
 

L'étrange cas du Dr Nesse   

(Perseguido - 2004)

Luiz Alfredo Garcia-Roza
Actes Noirs - Actes Sud - 2010

On retrouve le commissaire Espinosa dans une enquête au sein d’une famille de la petite bourgeoisie de Rio de Janeiro, enquête qui débute à la demande du père, le Dr Nesse,  prétendant que sa fille de 17 ans, Leitìcia, a disparu, plus que probablement kidnappée…
Peu à peu on se retrouve plongé dans un récit fait de suspicions, de pressentiments et d’obsessions, centré autour du Dr Nesse, psychiatre et d’un de ses jeunes patients qui se fait appeler Jonas. Psychopathe potentiel aux yeux de Nesse, Jonas apparemment menait une campagne de harcèlement passif à l’encontre du bon docteur. Jusqu’à s’immiscer dans sa vie privée et professionnelle, jusqu’à fréquenter sa fille Letìcia… avant sa disparition. Mais, Jonas a tout du « bon »  garçon, poli, calme, sociable. Mais trop obstiné aux yeux du docteur qui s’émeut de le retrouver un peu partout en observateur de sa vie quotidienne et bien trop proche de sa fille.

On ne peut  en révéler beaucoup plus de ce récit feutré qui prend place dans les quartiers d’Ipanema et de Copacabana, au risque de dévoiler les éléments importants de l’intrigue et de compromettre  ainsi l’intérêt du futur lecteur. Une intrigue dans laquelle le commissaire Espinosa, éternel piéton de Rio, déploie des trésors de discrétion pour essayer de saisir le rôle de chaque membre de la famille Nesse, de la jolie épouse un peu délaissée, aux deux filles à la fois couvées et ignorées par un père qui semble souvent absorbé par son métier de psychiatre.
Le roman est un suspense tout en nuances, tissé de non-dits, de témoins-rapporteurs non fiables, de phobies diluées dans le quotidien tiède d’une famille aisée, de personnages évanescents qui sombrent de plus en plus dans la peur, le tragique et la mort. Un récit fait de folie douce et de visions noires qui baladera le lecteur au cœur de ce Rio hivernal et de l’univers glacé du Dr Nesse…

Véritable roman psychologique flirtant avec la raison, la perception du réel, l’angoisse et paranoïa, habile, bien construit, captivant malgré l’absence de pièces de bravoure, L’étrange cas du Dr Nesse repose sur la qualité d’écriture d’un texte qui semble couler de source tout en  maintenant la pression et une ambiance équivoque par petites touches presqu’invisibles. A signaler, une traduction française à la hauteur qui préserve les qualités du roman.
Ceci étant dit, on se demande pourquoi l’auteur a choisi de finir de manière aussi abrupte un texte qui, s’il dénoue l’intrigue au rythme de l’ensemble, se conclut cependant en moins de deux pages, laissant une impression d’inachevé qui ne correspond pas à la qualité de l’ensemble.
Amateurs de suspenses psychologiques éloignés des grosse ficelles de la spécialité, vous ne pouvez rater ce roman de Luiz Alfredo Garcia-Roza, qui, avant d’être romancier, était spécialiste de la psychanalyse dans son pays. Ni l’hédonisme discret  et la compassion  de son humaniste Spinosa aux connections philosophiques évidentes (à ce propos, voir nos commentaires sur un des autres romans de la série).

 


EB  (novembre 2010)

(c) Copyright 2010 E.Borgers 

Retour vers sommaire PN    >>>


 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Luiz Alfredo Garcia-Roza
 
 

























Listes livres
 
 
 

 


 
Sarko et Vanzetti  
 

Seguei Dounovetz
Le Poulpe n° 267 - Éditions Baleine - 2010
 
 

Redevenues indépendantes fin 2008, les Éditions Baleine ont relancée la fameuse collection « Le Poulpe » qui, aux mains du précédant propriétaire (Seuil/Lamartinière) était en léthargie, avec des publications très irrégulières.
La nouvelle équipe semble avoir pu retrouver un rythme régulier de parutions tout en attirant toujours des plumes confirmées du  polar français.
Si dans la période chaotique qui précède, le cahier des charges, la « bible », définissant les limites et les récurrences du Poulpe et de ses obsessions (tel que conçu par les pères fondateurs de l’époque Jean-Bernard Pouy), ne fut plus toujours respecté, voire même transgressé dans des directions opposées à l’esprit et la lettre  de la fameuse « bible », le roman de Serguei Dounovetz renoue totalement avec les intentions présentes à l’origine de la série.

Dans Sarko et Vanzetti, Gabriel Lecouvreur est directement mêlé à la lutte sociale pour la survie des 300 ouvriers d’une usine de composants d’armement lourd, la Sarkophage, que le patron veut délocaliser loin, très loin. Désespérés, les ouvriers ont monté d’un cran leurs menaces : ils feront tout exploser ou on leur accorde la prime de licenciement réclamée. Dans ce climat surchauffé, un vigile est retrouvé assassiné, des documents importants volés dans l’usine et un vieil anarcho- syndicaliste, Vanzetti, emprisonné car soupçonné du meurtre. CRS, connections politiques de droite (le patron est un des porte-parole du PMU, parti fort à droite), agitations syndicales, immigration, paupérisme, coup bas et trafics divers, tel est le décor dans lequel le Poulpe devra évoluer pour essayer de  retrouver le véritable assassin du vigile et innocenter Vanzetti. Le monde ouvrier, il l‘a côtoyé de près sans sa jeunesse, Gabriel, et il sait par expérience les abus et les exactions auxquels il est constamment soumis ; de plus, lui le libertaire dans l’âme ne pourra qu’aider la lutte des ouvriers en grève, qui méprisés et rejetés par tout le pouvoir en place n’ont d’autre alternative que de planifier les détails de la destruction totale de l’usine à l’issue de ce combat social qui semble perdu…

Dans cette enquête, on retrouve le Poulpe ne grande forme : il boit de la bière sélectionnée par tonneaux, il se permet de draguer, il pense sérieusement à piloter son fameux Polikarpov enfin rafistolé, il aide ses potes du restau de la Sainte-Scolasse et d’ailleurs, il lit la bonne presse, et il est prêt à en découdre avec une flopée de vrais méchants.
L’auteur en profite aussi pour nous rappeler le contexte de l’anarchie et du combat libertaire, par des allusions ou de brefs rappels historiques en forme de coup de gueule, qui éclairent l’antagonisme de toujours qu’ont exercé les gauches dogmatiques et avides de pouvoir à leur encontre, souvent avec plus de violence que celle qu’elles réservaient pour le camp d’en face.
Mais qu’on ne s’y trompe pas, avec Sarko et Vanzetti Serguei Dounovetz  nous livre un vrai roman populaire, rapide, enlevé, remuant, par moment sarcastique et contestataire mais toujours bordé d’humour, même s’il manie quelques vérités bien senties.
Les allusions politiques (et autres, comme cet atelier 813 !) y abondent, nous l’avons souligné, sans oublier les jeux de langage qui émaillent le texte ; à vous de les découvrir…

Welcome back home, le Poulpe !

 

EB  (septembre 2010)

(c) Copyright 2010 E.Borgers 

Retour vers sommaire PN    >>>


 


 
 
 
 
 
 
 
 

Sergueo dounovetz - Sarko et Vanzetti
 
 




























Listes livres
 
 
 

 


 

                                                                                                                                             Autres livres >> 


Mise à jour: 15 juin 2010